• Bonjour ! (spoiler : ce "témoignage" est long, très long)

    Je suis rentrée au Maroc le samedi 22, et depuis, je suis frappée d'une paresse qui dépasse des sommets - d'un manque d'inspi aussi ! (que ce soit pour dessiner, ou pour role-player...) - je peux pas dire que ce soit à cause de la chaleur, y a pas de canicule comme en France, j'imagine que c'est juste que, après six mois, j'ai un peu perdu mes repères. Et j'ai des putains d'allergies. Et mes règles. Joie :D Enfin bref, tout ça pour dire que, cet article, j'ai pas envie de l'écrire, mais si ça se trouve je le voudrais jamais, et plus tard je le regretterais, parce que j'aime bien relire des trucs que j'ai écris y a quelques années, mes états d'âmes, je me doutais pas au moment de les coucher sur word que je voudrais les relire plus tard, alors je précisais jamais l'année, hier je fouillais dans mes documents, j'avais de sacrées idées noires au collège, au lycée aussi, et j'ai l'impression qu'il y a des choses que je souhaitais faire ou devenir, que j'ai toujours pas fait et que je ne suis pas encore, et ptêt que je le serais jamais, mais je suis devenue... Plus sereine quant à mon avenir en tout cas, depuis cette année.

    En fait, j'ai toujours aimé dessiner, j'ai fais que ça, alors je me suis pas posé de questions, j'ai toujours su que je voulais continuer de faire ça plus tard, de vivre de ça. Et puis vient la terminale, tout se concrétise, je dois choisir, j'hésite un peu quand même, je veux pas faire les Beaux-arts parce que je veux pas d'un enseignement purement académique, des études de stylisme me tentent, je me serais spécialisée dans la lingerie... Finalement, je choisis une école d'art assez touche à tout. J'en donne pas le nom par principe - mais si à la fin de mon récit (c'est un peu une story time ce que je fais en fait xD), vous êtes intéressé(e), vous pouvez me demander par MP. Dans mon école, on fait de l'anglais, de l'histoire de l'art, du cinéma, de la sculpture, du modèle vivant, du dessin d'objet, de plâtre, de la bd, du dessin de personnage, d'anatomie, de la perspective, de l'animation, du graphisme, de l'étude documentaire. On a des emplois du temps assez denses, on commence à 8h30, on finit à 18h tous les jours, excepté le jeudi pour ma classe, on finissait à 16h, et y avait quelques variantes selon les semaines, mais sinon, les plannings étaient super chargés. On a un cours par jour (sauf quand on est en amphi), un devoir à rendre à la fin de la journée, noté - en gros, on peut pas s'absenter sous peine d'avoir un zéro, et un zéro ça peut vous coûter votre place pour l'année d'après si vous avez pas de quoi le justifier. Bref : faut être accroché, et se préparer à être crevé, parce que c'est physique aussi, mine de rien ! Y a des cours, modèle vivant, où c'est conseillé de rester debout pour dessiner (on dessine sur chevalet), en sculpture aussi on est debout les bras en l'air toute la journée, les pochettes raisins avec des planches en bois dedans c'est lourd... Mais on s'habitue, comme pour tout xD J'ai pas les bras, les épaules et le dos les plus solides du monde, mais à la fin de l'année, je le sentais plus vraiment, le poids de mes affaires. J'en parle juste, pour ceux que ça intéresse d'intégrer une école d'art, pas pour me plaindre mais pour vous dire de vous attendre à ce que, les premiers mois en tout cas, ce soit très éprouvant physiquement, y a aussi les feuilles à tendre, les feuilles à griser la veille, les glacis à préparer pour le cours du lendemain... C'est des trucs que quand vous rentrez chez vous le soir crevé, exigent de vous que vous fournissiez encore des efforts physiques, vous pouvez pas juste prendre des cahiers et les fourrer dans votre sac, non non :') 

    Voilà en résumé, les difficultés principales que j'ai rencontré, hors point de vu émotionnel : de la fatigue, des courbatures, un rythme soutenu. La pression de devoir rendre un truc bien le soir. Parce que vous pourrez faire aussi bien que vous voulez, au début, les notes sont basses - en tout cas dans mon école ! Les notes, au début de l'année, avoisinent les 9, 10 sur 20. Pour qu'on se repose pas sur nos lauriers et qu'on se force à toujours faire mieux. Ca tourne toujours autour de là même au milieu, fin d'année - c'est à dire qu'avoir un 9, c'est pas catastrophique, c'est normal, c'est juste qu'on finit par viser plus haut, genre des 12, 13... Ma meilleure note, ça devait être un 15. Après il y a des élèves super bons, qui ont beaucoup plus, moi j'étais pas super bien placée dans le classement, parce que oui on a un classement vu et su de tous, avec les noms affichés, ce qui est pas très cool de mon point de vu, m'enfin bref, je vais pas refaire le système. :')

    Maintenant, du côté émotionnel, qui est super important à mes yeux. Je veux dire, je pense que quand on intègre une école d'art, c'est parce qu'on le veut vraiment, genre, on choisit pas une école d'art par dépit, quand on a des doutes, qu'on sait pas trop quoi faire mais qu'on doit choisir, parce que on est même pas sûrs des débouchés à la fin, si ça se trouve jvais toucher le smig et vivre dans un carton (bon j'exagère xD), mais je ferais un truc que j'aime (j'espère, hein ! Je passe en deuxième année, mais je sais pas ce qui m'attend ensuite) - personne fait un truc qu'il aime pas en connaissant les difficultés pour percer, se faire un nom et bien vivre après ses études. Du coup, j'arrive dans une nouvelle ville, un nouveau pays (j'étais déjà allée à Lyon et en France - je suis franco marocaine, mais je suis née et j'ai vécu au Maroc), je dois vivre seule, comme une pelleté d'étudiants, moi ça va, je l'ai pas trop mal vécu, j'ai passé tous mes étés seule à la maison parce que mes parents bossaient, alors oui se faire à manger faire ses machines tout ça, c'était nouveau pour moi, mais c'était pas de vivre seule qui me minait, au contraire, je crois que j'aimais bien me sentir émancipée, vivre à mon rythme. Ce qui me minait c'était la sensation de venir pour faire un truc que j'aime, dessiner, dessiner tous les jours pendant 9 mois, et ne pas être sûre d'aimer ça, dans le contexte de mes cours. Mon premier cours, c'était bd. Je m'en souviens précisément. Je me sentais pas très bien. J'étais pas à l'aise pour dessiner, comme je le craignais. J'aime pas dessiner devant des gens, même si tout le monde était rivé sur sa feuille, sur son propre dessin, que personne me regardait, c'est pas la question, y a très peu de choses expressives que je suis capable de faire entourée des gens, ça me pétrifie un peu, même devant mes parents, je reste très réservée. Donc là je devais dessiner, je "devais", dessiner d'habitude c'est un truc que je veux, pas que je dois, mais j'ai toujours envie de dessiner, je veux dire, ça me dérange pas, ça m'arrive pas souvent le syndrome de la page blanche, mais là je bloquais parce que c'était pas spontané, j'avais peur de faire un trait moche, et je le dis souvent, quand on (je) veut faire bien, on fait de la merde. Je voulais faire bien parce que j'avais peur qu'on estime que j'étais pas assez bien, parce qu'on m'a dit que l'esprit de compet' régnait en maître dans l'école (ça s'est avéré faux), je voulais pas être diminuée, je voulais être capable de montrer ce dont j'étais capable pour me sentir à ma place, et j'y arrivais pas ! Le dessin c'est personnel, c'est une forme d'expression, et j'étais limite contente en cours académique (donc pas les trucs créatifs style bd/perso etc.), parce que j'avais pas à m'exprimer moi, je devais juste dessiner ce que je voyais en suivant des règles, que j'avais beaucoup de mal à assimiler quand même. Parlons-en des règles, de la technique, des outils tout bêtement - j'y connaissais rien ! Y avait pleins d'outils, je savais pas ce que c'était, à quoi ça servait, comment ça s'appelait, et j'avais l'impression d'être la seule, parce que les autres élèves avaient fait prépa, ou étaient plus âgés, ou étaient mieux informés que moi, et je posais des questions pour comprendre, et les profs étaient pas tous compréhensifs, on me regardait l'air de dire "tu sors d'où ?" bah, du lycée mon vieux, désolée le papier de verre, les cartes à gratter, les glacis je sais pas ce que c'est, c'est la première fois que j'en vois. Je posais des questions sur le groupe de la classe quand un ami m'a dit "des fois je me demande ce que tu fais là". J'ai un peu chialé comme une merde devant mon téléphone xD Parce que quand je suis arrivée, c'était donc en octobre, je me sentais pas à ma place. Je me sentais seule, je comprenais pas tout, je le répète j'étais crevée, j'aimais pas forcément l'école, et je culpabilisais parce que merde, si j'aimais pas ça, mais j'aimerais quoi ? Je suis jamais contente, là, c'est "censé" me plaire, et ça me plait pas - c'est un truc que j'ai toujours pas intégré, même si je le sais, j'arrive pas à m'en convaincre tout à fait, on est pas "censé" quoi que ce soit, y a pleins de trucs que je me dis, qui sont supposées être d'une façon, et qui le sont pas, et ça me fait me sentir mal, mais voilà, on ressent les choses comme on les ressent, et on y peut pas grand chose. Du coup, un conseil pour vous aspirants étudiants en art : vous attendez pas à ce que ce soit le paradis, parce que vous exercez votre passion tous les jours, ça risque d'être compliqué, mais vous attendez pas non plus à ce que ça soit super dur et fatiguant et tout ce que je vous ai dit plus haut, dites vous juste que ça va être enrichissant et que vous allez apprendre des trucs, forcément. Alors oui, je suis arrivée, je savais pas pleins de trucs, ben... J'ai appris ! Et je me dis que y a des choses que j'ai pas très bien appris et que j'aurais pu, que je pourrais faire mieux, mais je viens de loin. Putain j'ai un peu l'impression d'être un vieux qui raconte à ses petits enfants comment il a surmonté des épreuves douloureuses dans sa vie et comment c'est un champion aujourd'hui xD C'est pas du tout ce que je veux dire, l'idée, c'est que même si je suis une personne très pessimiste, je reconnais que j'ai eu pleins de petites victoires cette année, et je suis fière de moi. J'ai fais de mon mieux. J'ai pu me faire des amis, un petit groupe d'amis que j'affectionne beaucoup. Un peu avant ou après les vacances de Noël, je sais plus ; j'étais contente d'aller en cours. A la fin de l'année j'étais triste que les vacances d'été commencent, je regrettais déjà l'ambiance à l'école, que j'ai pas toujours aimée - peut-être que l'été y était pour quelque chose, je sais pas, en tout cas, j'ai jamais été déçue de l'arrivée des vacances, alors ça m'a beaucoup réjouit et conforté dans l'idée que si, j'avais ma place. J'étais "censée" être contente d'après ma mère... Bah, bingo, je l'étais, au final. J'aurais pu ne pas l'avoir été, et j'aurais pas à m'en vouloir mais je suis sûre que ç'aurait été plus fort que moi. Mais faut pas ! Y a des centaines d'écoles d'arts, et à chacune un enseignement propre. 

    De cette première année en école d'art, je sors épanouie, anxieuse pour la suite parce que j'ai eu vent des nuits blanches qui m'attendaient, du travail de titan que ça allait représenter, maiiis je suis prête ! Une toute petite partie de moi regrette de ne jamais m'être intéressée à une autre branche artistique. J'aime chanter, mais je chante pour moi seulement. Je sais pas si j'aurais aimé apprendre à jouer d'un instrument, peut-être que j'aurais voulu faire de la danse... J'aurais voulu faire un truc moins intime que le dessin, parce que pour moi c'est intime, même si je le partage avec vous - un truc moins "coconificateur", genre, qui ne m'enferme pas dans ma chambre pendant des heures. Je suis désolée je sais pas trop pourquoi je vous dis tout ça, j'écris plus sur mon blog ma vie pourrie que j'aime et je crois que ça me manque un peu de me confier, c'est juste qu'en ce moment je me sens pas forcément super bien, je suis nostalgique d'une enfance dont j'ai même pas beaucoup de souvenirs parce qu'elle était pas géniale (les enfants sont des monstres), je regrette de pas avoir fait d'activités collectives étant gosse, de pas avoir donné des spectacles de danse, de pas savoir m'exprimer devant mes parents, d'être si coincée, de pas savoir affirmer mes goûts, ma personnalité devant eux, avec mon père on se parle pas, on a rien à se dire, et je sais même pas s'il s'en rend compte, je sais même pas si ça le dérange, je suis pas la princesse de mon papa et je l'ai jamais été, je suis pas sa petite fille chérie, on regarde des films ensemble, avec ma mère le soir, y a toujours ce modèle de famille qui revient, une belle famille soudée, un lien fusionnel, je me demande si ça traverse l'esprit de mon père que j'aurais voulu avoir ça aussi, et que ce manque ça fait de moi quelqu'un de si mal à l'aise avec pleins de gens, à pas savoir être moi même parce que j'ai pas pu l'être avec l'une des personnes "censée" être le plus proche de moi. Ca a rien à voir avec mon école d'art et je suis désolée de vous étaler ça. Jvais essayer d'établir un parallèle bidon pour sauver les apparences : je pense que ça a joué dans mes difficultés à m'intégrer en début d'année, mais comme je l'ai déjà dit, c'est réglé maintenant, et j'espère que, toujours pour les futurs étudiants en art (quoi que pour tout le monde en fait), vous vivrez vos débuts d'études un peu mieux. Dans tous les cas, ça s'arrange... A priori. Ou ça s'arrangera. Alors voilà, les doutes c'est normal, les défaites aussi, ce qui compte c'est d'apprendre, pour soi et pour personne d'autre, il s'agit pas de rendre fier qui que ce soit d'autre que vous, vous mettez pas trop de pression, juste assez pour vous forcer à avancer quand c'est compliqué, mais jamais trop, faites de votre mieux et soyez gentil avec vous-même. :')

    C'était tout, merci d'être venue à mon ted talk :') Si vous avez des questions, hésitez pas à me les poser, je vous répondrais volontiers. Désolée si c'était chiant à lire, je sais pas être concise. Pardon aussi pour mes déboires sentimentaux, j'avais besoin d'extérioriser, je crois que je serais jamais vraiment capable de le faire aux principaux concernés.

    Bisous, et à dans un temps indéterminé pour un nouvel article plus conventionnel ! <3


    6 commentaires
  • Bonjour ! Comment que vous allez ??

    Cet article s'avère plutôt court (long à première vue, mais court - je m'explique) : 7 illustrations/cartes à l'aquarelle (format A5, plutôt petit donc), et pleins de gros plans sur ce que j'ai jugé bon de souligner parce que bah, on voit pas les détails en vue d'ensemble ! :') Jsuis assez contente des dessins qui suivent, j'espère qu'ils vous plairont aussi ! :D On commence avec le tout premier que j'ai fais :

    J'ai gaspillé 2/3 feuilles au début, parce que je m'appliquais (je dessinais direct au stylo, un micron 02 ou 005 je sais plus - parce que je trouve que repasser sur du crayon, ça fait perdre de la vie au trait) et qu'en voulant faire bien je fais toujours mal, pis à un moment sur le verso d'un dessin raté, j'ai gribouillé les bras de la Lola centrale sans trop y penser (vous voyez sa main gauche, elle est un poil cheloue), et je me suis dit "ok c'est chouette mais, c'est bizarre comme pose, comment tu peux la mettre en scène là ?" - bah en faisant pleins d'autres Lola à poses bizarres autour, pardi ! Et nue comme un ver luisant, comme ça j'ai pu travailler sur les différentes nuances de sa peau, que j'ai kiffé peindre B) Ses cheveux et son teint ça me fait penser à de la glace à la vanille avec des langues de chat <3


    Ensuite ! 

    Le deuxième dessin que j'ai fais dans le même style, mais avec Lily, et au micron beaucoup plus épais/à plume ! Pour le coup, c'est beaucoup plus simple (pour moi en tout cas) de dessiner avec un trait gros qu'un trait fin, parce que... Jsais pas, j'ai l'impression qu'on peut moins se tromper, ou plutôt que si on se trompe, ça se verra beaucoup moins bien qu'avec un trait fin qui pousse à la précision/aux détails. Sinon, c'est toujours à l'aquarelle !

     

     

     

    Troisième dessin,

     

    Alphonse et Lola, et une poule ! xD Pour le coup c'est pas vraiment le troisième dessin que j'ai fais, juste que ceux qui suivent sont au trait épais/noir aussi, alors par soucis d'homogénéité/d'harmonie entre eux je les mets pas à la suite xD C'est clairement pas l'illu que je préfère mais je l'aime suffisamment pour la poster :') jvoulais les montrer se chamailler mais complices quand même, parce que même si Lola dit qu'elle le trouve insupportable, elle l'aime bien un tout petit peu quand même (tout, tout petit peu) ! Pas de gros plans parce que y a pas grand chose à voir.

    Liseron, des pansements, des frites, des rubans, des larmes, et des "Liseron" en arrière plan parce que... Au début j'avais écrit son nom une fois tout à gauche, et j'ai tout de suite regretté, je trouvais que ça faisait tâche, alors j'ai décidé d'en faire un motif ! J'étais encore moins satisfaite après, mais finalement avec le recul là ça me plait plutôt bien.

    5ème illustration,

     

    Lola encore, avec différentes tenues ! Pour le coup, elle, je me voyais pas la dessiner au feutre épais, allez savoir pourquoi. J'ai voulu la peindre dans des camaïeux de couleurs chaudes, et j'aime bien le résultat, par contre, si on regarde les dessins avec attention, on peut voir que niveau anatomie c'est pas ça, bon je m'auto-expose : les bras de la Lola en jupe longue sont beaucoup trop longs ;u; ça me choque pas de ouf maaiiis ça m'ennuie quand même un peu xD 

     

    Avant-dernière illu !

     

    Mary-Sue en fervente pom pom girl ! :D Sur sa brassière, évidemment, les initiales STFU pour Shut The Fuck Up B) Jcrois que c'était mon troisième dessin, et celui que j'ai fais le plus rapidement ! (avec celui d'Alphonse feat Lola et une poule)

     

     

    Ultime illustration !

     

    Bah oui :') du lozla, et du lozla tout mielleux tout sucré parce que le drama ça va cinq minutes !! Alors alors - là pour le coup, j'ai dû dessiner au crayon d'abord, comme je savais que j'avais 80% de chance de me foirer parce que 1. *tousse tousse* un corps d'homme *tousse tousse* 2. deux corps à faire communiquer ! Si j'avais fait ça direct au stylo, j'aurais pas mis les bras/mains aux bons endroits à coup sûr ! Et du coup, parce que je maintiens, repasser au stylo sur du crayon ça rend pas ouf, j'ai repassé avec de l'encre rouge (la couleur vermillon/37 de pébéo artist acrylics liquid - j'ai trop l'impression de présenter un cosmétique dans un tuto beauté xD) ! Quant aux choix des couleurs, jvoulais faire la robe de Lola en rose-orange encore pis jme suis dit que c'était redondant, et je suis vachement contente d'avoir choisi du lila parce que le violet c'est la complémentaire du jaune, du coup j'aime à penser que la mèche d'Oz et la robe de Lola se mettent mutuellement en valeur :')

     

    Jsuis un peu deg parce que y a des taches moches sur sa robe là, mais booooon on va dire que ça passe :') Petite anecdote, cette pose (enfin, un bout de cette pose) m'a été inspirée de la sculpture L'enlèvement de Proserpine de Le Bernin ! 

    Voilààà c'est tout ce que j'avais à vous montrer ! J'aimerais bien savoir quelle illustration vous préférez, si vous êtes plutôt traits fins ou traits épais, etc - hésitez pas à me le faire savoir ! Bon la prochaine fois jferais ptêt un article sur ma première année en école d'art, faut que je le fasse avant qu'un délai trop long ne passe et que j'en parle trop à froid xD D'ici là, prenez soin de vous, des bisous <3


    3 commentaires
  • Bonjouuuur !

    J'écris cet article le 12 juin, soit la date d'anniversaire de mon blog ! (non en fait, j'écris ça deux jours avant parce que mon article va être est trop long et que je veux pas passer une journée dessus mais chut) Ca fait donc 6 ans tout rond qu'il est né, si c'est pas fou ça :') En ce jour béni, je décide de concevoir un article de 47 dessins (j'avais la flemme de le diviser en deux pour tout vous dire) ! Un condensé de ce que j'aime dessiner le plus (des filles, des visages, du...), avec des Lola partout, et bref je pourrais m'excuser pour ceux qui aiment pas sa tête mais si vous l'aimez pas prenez la porte merci

    Bon comme ça va être long, je m'étale pas, c'est partiiii (ah, y a deux ou trois dessins "explicites", je préviens au cas où, même si y a pas de quoi fouetter un chat) !

     

    Lola qui regarde en l'air !

     

    Gisèle, la cyclope de mon vieux projet de bd avorté ! C'est marrant, dans le temps, je dessinais pas du tout son oeil comme ça xD

    Un grabouillon de Mary en uniforme de cheerleader !

    Le buste de Lola !

     

    Lily les cheveux au vent !

     

    Marina armée d'une cravache B)

     

    Oz et Lola <3

     

    Alouqua pas très contente !

     

    Mary en bikini !

    Liseron tristounette ;u;

     

    Une femme sans identité, numéro 1

     

    Mary qui fait des fuck :D

     

    Lola qui sourit :D

     

    Un gros matou bedonnant de 45 piges qui fume un joint xD

    Mary en jupe !

     

    Un ensemble de lingerie "couture" xD

     

    Et un autre :')

     

    Un grabouillon très grabouillonesque de Marina qui fume !

    Un portrait de femme sans identité n°2 !

     

    Lola vénère contre Alphonse parce qu'elle l'a surprit en train de lire son carnet xD

    Martin et Lily qui s'amusent à la plage ( ͡° ͜ʖ ͡°)

    Mary-Sue en bikini, 2ème version !

    Le visage de Nina !

     

    Oz et Lola qui reproduisent Le baiser de Klimt ! <3

     

    Irina (la maman de Lily/Marina) d'humeur orageuse !

     

    Juste une madame comme ça - avec un très long cou :')

     

    Marina en robe de soirée !

     

    Mary en bikini, 3ème et dernière version xD

     

    Lola qui brille dans la nuit <3

     

    Alphonse préoccupé !

     

    Mary qui méprise quelqu'un !

     

    Lily en robe de soirée ! (jsais pas trop ce qui se passe au niveau des épaules)

    Oz et Lola qui s'embrassent <3

     

    La bouille de Marina (jtrouve son regard fait un peu peur)

     

    Lola qui bouquine et Oz qui la surprend avec une rose <3

     

    Une femme lambda numéro 3 qui sourit un tout petit peu (en fait c'est bizarre, elle sourit clairement pas mais j'ai l'impression que si ? Est-ce que c'est que moi qui la voit sourire ??)

    Un mec lambda qui sourit déjà un peu plus xD

     

    Marina qui sourit :D

     

    Lola qui brise la chaîne du sourire :(

     

    Mary qui fait la gueule comme d'hab 

     

    Oz et Lola qui font crac-crac (un bout du dessin est pas très clair - j'arrive JAMAIS à dessiner des culottes en mode, par terre, genre, pas portées ! Et c'est essentiel !!! Jvais m'entrainer xD Bref, du coup bah, à la cheville de Lola, c'est sa culotte xD)

    Alouqua qui pleure devant ce spectacle (nan, en fait, elle pleure parce... Parce que Lily lui manque ;u;)

    Marina qui n'en a cure :D

    Lola les cheveux longs qui joue avec des lucioles :D

    Et pour finir avec douceur et tendresse, une petite valse lozla (les dessins sont approximatifs alors faites pas gaffe ok !!!!... jveux dire, concentrez vous juste sur euh... le fond, et pas la forme) :

    Voilà hihi <3 J'ai plus rien d'autre en stock, peut-être que le prochain article portera sur mon expérience en école d'art, peut-être que ça sera autre chose, on verra bien ! :D Merci pour votre passage et à bientôt !


    2 commentaires
  • Bonsoir ! J'ai fini mon année scolaire le 06 juin - et si vous voulez savoir, j'étais (et je suis toujours un peu) super triste ! Ce qui est très gratifiant en même temps, parce que ça veut dire que j'aime ce que je fais/mes camarades/tout ça, genre, à part pour à la fin du lycée ou pareil j'étais tristesse, d'habitude je suis toujours super contente de l'arrivée des vacances xD Donc voilà, cette école me plaît assez pour regretter de plus devoir me lever chaque matin pour y aller, et ça me rassure sur mon choix d'orientation ! D'ailleurs, j'ai eu qu'une seule réponse à mon sondage pour l'article spéciale compte-rendu de mon année/avis sur mes études d'art, mais bon, à priori j'en ferais un quoi qu'il en soit, ça peut toujours s'avérer utile ! 

    Ce week end c'était le festival de la BD à Lyon (auquel je suis allée aujourd'hui - y avait pas kerascoet, j'étais déçue, voilà), alors j'ai pensé "ça tombe à pic ! J'ai justement une bd à caser dans un article", alors voilà, c'est le moment. Pour notre dernière bd de l'année, y avait pas de consigne - c'était tout simplement libre, nombre de pages/histoire/tout ce qu'on voulait, sans indication. Perso, pour ce qui est des devoirs, je trouve toujours ça un peu déconcertant quand on est pas du tout encadrés, je savais pas trop sur quoi je voulais raconter une histoire, j'étais juste sûre de deux choses : 1. pas d'histoire humoristique parce que je suis pas douée pour ça, 2. quelque chose de plutôt "triste" parce que c'est ce qui m'inspire le plus et que je voulais pouvoir m'investir autant dans le dessin que la narration, et que bah... Ecrire sur des pensées/sentiments tristes, c'est plus simple et plaisant pour moi. Comme vous savez, j'suis un peu fleur bleue aussi, alors je me suis dit "pk pas un truc romantique", et "pk pas un truc romantique ET triste" - et là je pense lozla pervers narcissique ! Et... Je pourrais vous en dire plus mais le mieux je pense c'est de vous laisser lire la BD d'abord. Que je vous glisse ci-dessous, avec le zoom intégré (et quelques gros plans sur des cases que j'aime bien - ah et je m'excuse, je pouvais pas scanner parce que c'est du format A3, du coup les pages sont un peu courbées/bref c'est pas bien cadré ;u; avec l'encre de chine et l'aquarelle ça a un tout petit peu gondolé) :

    Une bd et une chanson

    Une bd et une chanson

    Une bd et une chanson

    Voilà pour les pages (les cases colorées rendent dégueu je trouve mais ça participe à la narration, jsais pas si vous avez saisit qu'en couleurs c'est au présent et qu'en noir et blanc c'est des souvenirs xD) ! 

    Des petits gros plans comme convenu :

    Une bd et une chanson

    Une bd et une chanson

    Une bd et une chanson

    Voilà. Je tiens à préciser que j'ai emprunter la phrase "la soie de mes rêves/des accrocs dans la soie de mes rêves" au livre La liste de mes envies de Grégoire Delacourt. J'avais peur d'avoir écris, en me mettant dans la peau de mon personnage, des ressentis "erronés" ? Prémâchés ? Des doutes, inquiétudes etc. clichés pour traiter d'une relation compliquée - je sais que ce que je montre (les paroles et actions du mari) arrivent vraiment, mais je sais pas grand chose sur comment une femme confrontée à ça peut se sentir, mais j'ai plusieurs amies qui m'ont dit, et c'est très triste ; qu'elles s'étaient reconnues dans mon récit. J'ai eu 15/20 pour cette bd, ma meilleure note de l'année je crois, alors je peux vous dire que je suis sacrément contente xD 

    Quant à la chanson qui me semblait pouvoir convenir pour mettre en parallèle avec cette bd, j'en ai une sous le nom de The narcissist pervert, qui date un peu - et je ne l'aime plus vraiment (mais yumiji si alors sous ses encouragements je met un ptit lien au cas où <3). A la place du coup, je pose là idc (I don't care), en gros, c'est sur deux amies (ou amoureuses ? Ce que vous voulez), c'est la nuit, l'une est fatiguée et veut dormir, et sa pote pleure, alors la première feigne l'intérêt au début, pour au final lui dire que si elle lui demande si ça va/si elle a fait quelque chose de mal, c'est pour dormir sur ses deux oreilles, c'est pour elle-même qu'elle le demande, parce qu'au fond, de ce que sa pote ressent, elle s'en fout.

    Si vous trouvez que c'est un peu monotone ou plat, vous êtes pas au bout de vos peines ('fin, si en fait - vous écouterez juste pas les autres que je posterais xD) parce que je chante souvent comme ça :')

    Sur ce, je vous souhaite une bonne soirée et de bonnes vacances, et je vous dis à très bientôt pour un nouvel article ! :D


    5 commentaires
  • Bonjour ! :D

    Ca fait presque trois semaines que j'ai rien posté... J'étais fatiguée et j'avais pas mal de boulot - je suis toujours fatiguée, mais je suis débarrassée de toute tâche ardue à faire à la maison, alors à la place je m'atèle à concevoir un article ! :D Dans celui-ci, des trucs faits en cours, assez divers et variés. Je sais pas quoi dire de plus, alors ben, c'est parti hein !

    J'ai peint ceci (un plâtre du buste de la vénus - je sais pas laquelle par contre) vendredi, c'était la première fois qu'on faisait de l'acrylique en dessin de plâtre (mais on en avait déjà fait en dessin d'objet, et les deux cours ont beaucoup en commun), et pour une fois, je suis plutôt pas mal satisfaite, parce que je sais pas si je vous l'avais déjà dit, mais je suis pas super douée en peinture ou au pastel ! Le plâtre avait pas toutes ces couleurs (même si la lumière et les ombres sont toujours teintées), mais j'ai tendance à beaucoup saturer ma palette xD Pour la première fois on pouvait se focaliser sur une partie du plâtre, faire un zoom/le placer où on veut dans le cadre : en gros, faire sa propre composition. J'ai donc choisi de me focaliser sur son ventre/ses hanches (il y a le cou et les débuts de bras qui manquent) !

    Un portrait d'une amie à moi, à l'acrylique aussi ! L'épaule gauche fait vraiment bizarre mais, si je dis pas de bêtise, elle (mon amie) se tenait comme ça, après ça rend pas super bien mais bon ;u; 

    Passons aux illustrations !

     

    Dessin fait pour mon cours de "dessin de personnage", il s'agissait d'illustrer "Le rêve", un conte de Muriel Bloch. En gros, Tsua-Tsua, le monsieur que vous voyez, est un artiste, qui a l'idée d'explorer pendant la nuit un trou énorme apparu dans un terrain vague. Au bout de ce trou, une ville ravagée, détruite par... Des chats maléfiques - la seule survivante en vue est la femme que j'ai dessiné à ses côtés (elle me fait un peu penser à Lola avec une colo différente xD). Sa maison est délabrée etc, elle accueille Tsua-Tsua chez elle, il lui pique du papier et griffonne des chats dessus, qui, miraculeusement, surgissent du papier, et vont affronter et tuer les chats maléfiques. La ville est sauvée, et Tsua-Tsua veut rentrer chez lui. Le passage que j'ai choisi de représenter est le suivant :

    "- Tu es un héros, grâce à ton art, tu as sauvé ma ville.

    Elle le supplie de rester avec elle.

    - C’est impossible, là-haut ma femme et mes enfants m’attendent. Mais je te promets de revenir. Maintenant, aide-moi à rentrer chez moi. "

    Voilà xD Ensuite, il fallait illustrer un autre passage à la suite, sur un format en double page, genre, comme si c'était un livre d'enfant et que le dessin se poursuivait sur deux pages.

    Tsua-Tsua rentre chez lui donc, mais c'est comme si l'espace-temps du trou et de sa ville étaient différents, et quand il revient, des années se sont écoulées, on lui dit que sa femme et ses enfants sont décédés, et... 

    "Le peintre s’élance comme un fou pour traverser le pont. Il court, il court jusqu’au cimetière. Tout tremblant, il pousse les grilles. Il cherche les noms sur les tombes et découvre enfin ceux de sa femme et de ses enfants gravés dans la pierre. De l’herbe folle a envahi les tombes et le peintre se met à l’arracher avec toute l’énergie du désespoir.

    - Aïe, aïe, arrête ! Mais tu me fais mal ! Qu’est-ce qui te prend ? Lâche mes cheveux !

    C’est la voix de sa femme, couchée à coté de lui, dans son lit. Tout cela n’est qu’un rêve !"

    Voilà :')

    Toujours en dessin de personnage, des croquis un peu... "persos" (pas tous vraisemblants quoi) d'un modèle dans une robe à fanfreluches super cool (je veux la même xD) !


    Alors je sais pas pourquoi c'est pas net, ça m'énerve un peu, j'aimais bien le dessin à gauche mais ça rend pas ouf en photo xD Le dessin à gauche, le contour c'est encre rouge (mêlée de noir pck j'avais pas bien nettoyé ma plume) et aquarelle, à droite c'est gouache (avec un peu bcp d'eau) !

    Gouache, encre, crayons de couleurs !

    Aquarelle, encre et crayons de couleurs !

    Ce que je préfère entre autre - les croquis en modèle vivant - sauf que là c'était en début de notre dernier cours de sculpture, pour "s'échauffer" (mais le principe est le même qu'en modèle vivant quoi) ! Il y en a au crayon de papier (ou criterium HB, ou crayon 4B, j'aime bien quand le trait est gras/épais), et à la pierre noire !

     

    La même pose sous plusieurs angles ! Je sais pas combien de temps on avait au début, une dizaine ou quinzaine de minutes peut-être - je sais juste pour les dessins finaux, je vous dirais xD

     

     

    Ca, c'est à la pierre noire !

     

    Je trouvais qu'elle faisait de super jolies poses, mais je retiens surtout ses expressions faciales (je sais, elles sont pas très parlantes sur mes dessins... Des fois y a même pas de visage xD) - elle avait l'air d'être très à fond dans ce qu'elle faisait xD

     

    Soucis au niveau des pieds xD

    Là on commençait à avoir moins de temps je crois, une à deux minutes

    Là, on avait 10 secondes pour faire les croquis xD Jcrois qu'on a même eu des poses à reproduire en 5 secondes (jvous les montre pas parce que vous vous doutez que c'était pas très concluant) !

    Et pour conclure, une animation très courte (on doit toujours faire des trucs courts en dessin animé - en même temps tant mieux parce que les logiciels sont super nuls, on aurait pas le temps de tout faire en une journée) ! On devait montrer le passage d'une expression neutre à celle de : la colère, la tristesse, la joie ou la peur ! J'ai choisi la joie, avec Lola <3 Voici le résultat (je vous recommanderais de mettre la vidéo en mode "replay" pour... Comprendre ? xD Parce que ça dure que 3 secondes) :

    C'est tout (et c'est déjà pas mal u_u) ! Vivement les vacances, j'ai encore pas mal de trucs de "prêts" à vous montrer ! :D En attendant, je vous souhaite un bon week-end ~


    4 commentaires