• Mon expérience en première année d'école d'art

    Bonjour ! (spoiler : ce "témoignage" est long, très long)

    Je suis rentrée au Maroc le samedi 22, et depuis, je suis frappée d'une paresse qui dépasse des sommets - d'un manque d'inspi aussi ! (que ce soit pour dessiner, ou pour role-player...) - je peux pas dire que ce soit à cause de la chaleur, y a pas de canicule comme en France, j'imagine que c'est juste que, après six mois, j'ai un peu perdu mes repères. Et j'ai des putains d'allergies. Et mes règles. Joie :D Enfin bref, tout ça pour dire que, cet article, j'ai pas envie de l'écrire, mais si ça se trouve je le voudrais jamais, et plus tard je le regretterais, parce que j'aime bien relire des trucs que j'ai écris y a quelques années, mes états d'âmes, je me doutais pas au moment de les coucher sur word que je voudrais les relire plus tard, alors je précisais jamais l'année, hier je fouillais dans mes documents, j'avais de sacrées idées noires au collège, au lycée aussi, et j'ai l'impression qu'il y a des choses que je souhaitais faire ou devenir, que j'ai toujours pas fait et que je ne suis pas encore, et ptêt que je le serais jamais, mais je suis devenue... Plus sereine quant à mon avenir en tout cas, depuis cette année.

    En fait, j'ai toujours aimé dessiner, j'ai fais que ça, alors je me suis pas posé de questions, j'ai toujours su que je voulais continuer de faire ça plus tard, de vivre de ça. Et puis vient la terminale, tout se concrétise, je dois choisir, j'hésite un peu quand même, je veux pas faire les Beaux-arts parce que je veux pas d'un enseignement purement académique, des études de stylisme me tentent, je me serais spécialisée dans la lingerie... Finalement, je choisis une école d'art assez touche à tout. J'en donne pas le nom par principe - mais si à la fin de mon récit (c'est un peu une story time ce que je fais en fait xD), vous êtes intéressé(e), vous pouvez me demander par MP. Dans mon école, on fait de l'anglais, de l'histoire de l'art, du cinéma, de la sculpture, du modèle vivant, du dessin d'objet, de plâtre, de la bd, du dessin de personnage, d'anatomie, de la perspective, de l'animation, du graphisme, de l'étude documentaire. On a des emplois du temps assez denses, on commence à 8h30, on finit à 18h tous les jours, excepté le jeudi pour ma classe, on finissait à 16h, et y avait quelques variantes selon les semaines, mais sinon, les plannings étaient super chargés. On a un cours par jour (sauf quand on est en amphi), un devoir à rendre à la fin de la journée, noté - en gros, on peut pas s'absenter sous peine d'avoir un zéro, et un zéro ça peut vous coûter votre place pour l'année d'après si vous avez pas de quoi le justifier. Bref : faut être accroché, et se préparer à être crevé, parce que c'est physique aussi, mine de rien ! Y a des cours, modèle vivant, où c'est conseillé de rester debout pour dessiner (on dessine sur chevalet), en sculpture aussi on est debout les bras en l'air toute la journée, les pochettes raisins avec des planches en bois dedans c'est lourd... Mais on s'habitue, comme pour tout xD J'ai pas les bras, les épaules et le dos les plus solides du monde, mais à la fin de l'année, je le sentais plus vraiment, le poids de mes affaires. J'en parle juste, pour ceux que ça intéresse d'intégrer une école d'art, pas pour me plaindre mais pour vous dire de vous attendre à ce que, les premiers mois en tout cas, ce soit très éprouvant physiquement, y a aussi les feuilles à tendre, les feuilles à griser la veille, les glacis à préparer pour le cours du lendemain... C'est des trucs que quand vous rentrez chez vous le soir crevé, exigent de vous que vous fournissiez encore des efforts physiques, vous pouvez pas juste prendre des cahiers et les fourrer dans votre sac, non non :') 

    Voilà en résumé, les difficultés principales que j'ai rencontré, hors point de vu émotionnel : de la fatigue, des courbatures, un rythme soutenu. La pression de devoir rendre un truc bien le soir. Parce que vous pourrez faire aussi bien que vous voulez, au début, les notes sont basses - en tout cas dans mon école ! Les notes, au début de l'année, avoisinent les 9, 10 sur 20. Pour qu'on se repose pas sur nos lauriers et qu'on se force à toujours faire mieux. Ca tourne toujours autour de là même au milieu, fin d'année - c'est à dire qu'avoir un 9, c'est pas catastrophique, c'est normal, c'est juste qu'on finit par viser plus haut, genre des 12, 13... Ma meilleure note, ça devait être un 15. Après il y a des élèves super bons, qui ont beaucoup plus, moi j'étais pas super bien placée dans le classement, parce que oui on a un classement vu et su de tous, avec les noms affichés, ce qui est pas très cool de mon point de vu, m'enfin bref, je vais pas refaire le système. :')

    Maintenant, du côté émotionnel, qui est super important à mes yeux. Je veux dire, je pense que quand on intègre une école d'art, c'est parce qu'on le veut vraiment, genre, on choisit pas une école d'art par dépit, quand on a des doutes, qu'on sait pas trop quoi faire mais qu'on doit choisir, parce que on est même pas sûrs des débouchés à la fin, si ça se trouve jvais toucher le smig et vivre dans un carton (bon j'exagère xD), mais je ferais un truc que j'aime (j'espère, hein ! Je passe en deuxième année, mais je sais pas ce qui m'attend ensuite) - personne fait un truc qu'il aime pas en connaissant les difficultés pour percer, se faire un nom et bien vivre après ses études. Du coup, j'arrive dans une nouvelle ville, un nouveau pays (j'étais déjà allée à Lyon et en France - je suis franco marocaine, mais je suis née et j'ai vécu au Maroc), je dois vivre seule, comme une pelleté d'étudiants, moi ça va, je l'ai pas trop mal vécu, j'ai passé tous mes étés seule à la maison parce que mes parents bossaient, alors oui se faire à manger faire ses machines tout ça, c'était nouveau pour moi, mais c'était pas de vivre seule qui me minait, au contraire, je crois que j'aimais bien me sentir émancipée, vivre à mon rythme. Ce qui me minait c'était la sensation de venir pour faire un truc que j'aime, dessiner, dessiner tous les jours pendant 9 mois, et ne pas être sûre d'aimer ça, dans le contexte de mes cours. Mon premier cours, c'était bd. Je m'en souviens précisément. Je me sentais pas très bien. J'étais pas à l'aise pour dessiner, comme je le craignais. J'aime pas dessiner devant des gens, même si tout le monde était rivé sur sa feuille, sur son propre dessin, que personne me regardait, c'est pas la question, y a très peu de choses expressives que je suis capable de faire entourée des gens, ça me pétrifie un peu, même devant mes parents, je reste très réservée. Donc là je devais dessiner, je "devais", dessiner d'habitude c'est un truc que je veux, pas que je dois, mais j'ai toujours envie de dessiner, je veux dire, ça me dérange pas, ça m'arrive pas souvent le syndrome de la page blanche, mais là je bloquais parce que c'était pas spontané, j'avais peur de faire un trait moche, et je le dis souvent, quand on (je) veut faire bien, on fait de la merde. Je voulais faire bien parce que j'avais peur qu'on estime que j'étais pas assez bien, parce qu'on m'a dit que l'esprit de compet' régnait en maître dans l'école (ça s'est avéré faux), je voulais pas être diminuée, je voulais être capable de montrer ce dont j'étais capable pour me sentir à ma place, et j'y arrivais pas ! Le dessin c'est personnel, c'est une forme d'expression, et j'étais limite contente en cours académique (donc pas les trucs créatifs style bd/perso etc.), parce que j'avais pas à m'exprimer moi, je devais juste dessiner ce que je voyais en suivant des règles, que j'avais beaucoup de mal à assimiler quand même. Parlons-en des règles, de la technique, des outils tout bêtement - j'y connaissais rien ! Y avait pleins d'outils, je savais pas ce que c'était, à quoi ça servait, comment ça s'appelait, et j'avais l'impression d'être la seule, parce que les autres élèves avaient fait prépa, ou étaient plus âgés, ou étaient mieux informés que moi, et je posais des questions pour comprendre, et les profs étaient pas tous compréhensifs, on me regardait l'air de dire "tu sors d'où ?" bah, du lycée mon vieux, désolée le papier de verre, les cartes à gratter, les glacis je sais pas ce que c'est, c'est la première fois que j'en vois. Je posais des questions sur le groupe de la classe quand un ami m'a dit "des fois je me demande ce que tu fais là". J'ai un peu chialé comme une merde devant mon téléphone xD Parce que quand je suis arrivée, c'était donc en octobre, je me sentais pas à ma place. Je me sentais seule, je comprenais pas tout, je le répète j'étais crevée, j'aimais pas forcément l'école, et je culpabilisais parce que merde, si j'aimais pas ça, mais j'aimerais quoi ? Je suis jamais contente, là, c'est "censé" me plaire, et ça me plait pas - c'est un truc que j'ai toujours pas intégré, même si je le sais, j'arrive pas à m'en convaincre tout à fait, on est pas "censé" quoi que ce soit, y a pleins de trucs que je me dis, qui sont supposées être d'une façon, et qui le sont pas, et ça me fait me sentir mal, mais voilà, on ressent les choses comme on les ressent, et on y peut pas grand chose. Du coup, un conseil pour vous aspirants étudiants en art : vous attendez pas à ce que ce soit le paradis, parce que vous exercez votre passion tous les jours, ça risque d'être compliqué, mais vous attendez pas non plus à ce que ça soit super dur et fatiguant et tout ce que je vous ai dit plus haut, dites vous juste que ça va être enrichissant et que vous allez apprendre des trucs, forcément. Alors oui, je suis arrivée, je savais pas pleins de trucs, ben... J'ai appris ! Et je me dis que y a des choses que j'ai pas très bien appris et que j'aurais pu, que je pourrais faire mieux, mais je viens de loin. Putain j'ai un peu l'impression d'être un vieux qui raconte à ses petits enfants comment il a surmonté des épreuves douloureuses dans sa vie et comment c'est un champion aujourd'hui xD C'est pas du tout ce que je veux dire, l'idée, c'est que même si je suis une personne très pessimiste, je reconnais que j'ai eu pleins de petites victoires cette année, et je suis fière de moi. J'ai fais de mon mieux. J'ai pu me faire des amis, un petit groupe d'amis que j'affectionne beaucoup. Un peu avant ou après les vacances de Noël, je sais plus ; j'étais contente d'aller en cours. A la fin de l'année j'étais triste que les vacances d'été commencent, je regrettais déjà l'ambiance à l'école, que j'ai pas toujours aimée - peut-être que l'été y était pour quelque chose, je sais pas, en tout cas, j'ai jamais été déçue de l'arrivée des vacances, alors ça m'a beaucoup réjouit et conforté dans l'idée que si, j'avais ma place. J'étais "censée" être contente d'après ma mère... Bah, bingo, je l'étais, au final. J'aurais pu ne pas l'avoir été, et j'aurais pas à m'en vouloir mais je suis sûre que ç'aurait été plus fort que moi. Mais faut pas ! Y a des centaines d'écoles d'arts, et à chacune un enseignement propre. 

    De cette première année en école d'art, je sors épanouie, anxieuse pour la suite parce que j'ai eu vent des nuits blanches qui m'attendaient, du travail de titan que ça allait représenter, maiiis je suis prête ! Une toute petite partie de moi regrette de ne jamais m'être intéressée à une autre branche artistique. J'aime chanter, mais je chante pour moi seulement. Je sais pas si j'aurais aimé apprendre à jouer d'un instrument, peut-être que j'aurais voulu faire de la danse... J'aurais voulu faire un truc moins intime que le dessin, parce que pour moi c'est intime, même si je le partage avec vous - un truc moins "coconificateur", genre, qui ne m'enferme pas dans ma chambre pendant des heures. Je suis désolée je sais pas trop pourquoi je vous dis tout ça, j'écris plus sur mon blog ma vie pourrie que j'aime et je crois que ça me manque un peu de me confier, c'est juste qu'en ce moment je me sens pas forcément super bien, je suis nostalgique d'une enfance dont j'ai même pas beaucoup de souvenirs parce qu'elle était pas géniale (les enfants sont des monstres), je regrette de pas avoir fait d'activités collectives étant gosse, de pas avoir donné des spectacles de danse, de pas savoir m'exprimer devant mes parents, d'être si coincée, de pas savoir affirmer mes goûts, ma personnalité devant eux, avec mon père on se parle pas, on a rien à se dire, et je sais même pas s'il s'en rend compte, je sais même pas si ça le dérange, je suis pas la princesse de mon papa et je l'ai jamais été, je suis pas sa petite fille chérie, on regarde des films ensemble, avec ma mère le soir, y a toujours ce modèle de famille qui revient, une belle famille soudée, un lien fusionnel, je me demande si ça traverse l'esprit de mon père que j'aurais voulu avoir ça aussi, et que ce manque ça fait de moi quelqu'un de si mal à l'aise avec pleins de gens, à pas savoir être moi même parce que j'ai pas pu l'être avec l'une des personnes "censée" être le plus proche de moi. Ca a rien à voir avec mon école d'art et je suis désolée de vous étaler ça. Jvais essayer d'établir un parallèle bidon pour sauver les apparences : je pense que ça a joué dans mes difficultés à m'intégrer en début d'année, mais comme je l'ai déjà dit, c'est réglé maintenant, et j'espère que, toujours pour les futurs étudiants en art (quoi que pour tout le monde en fait), vous vivrez vos débuts d'études un peu mieux. Dans tous les cas, ça s'arrange... A priori. Ou ça s'arrangera. Alors voilà, les doutes c'est normal, les défaites aussi, ce qui compte c'est d'apprendre, pour soi et pour personne d'autre, il s'agit pas de rendre fier qui que ce soit d'autre que vous, vous mettez pas trop de pression, juste assez pour vous forcer à avancer quand c'est compliqué, mais jamais trop, faites de votre mieux et soyez gentil avec vous-même. :')

    C'était tout, merci d'être venue à mon ted talk :') Si vous avez des questions, hésitez pas à me les poser, je vous répondrais volontiers. Désolée si c'était chiant à lire, je sais pas être concise. Pardon aussi pour mes déboires sentimentaux, j'avais besoin d'extérioriser, je crois que je serais jamais vraiment capable de le faire aux principaux concernés.

    Bisous, et à dans un temps indéterminé pour un nouvel article plus conventionnel ! <3


  • Commentaires

    1
    Vendredi 28 Juin à 10:43

    avec les journées chargées que c'est, il faut aimer ça ! par contre, les pré-requis attendus concernant le matériel, c'est stupide, tu es là pour apprendre c'est normal de pas savoir, sinon tu vas pas à l'école x)

    j'ai eu la même pensée que toi il y a pas longtemps, je suis en fac d'anglais et c'est "censé" être le truc dans lequel je me plais (à part école d'art mais trop loin, pas assez de confiance, avenir incertain) et le truc où je dois le mieux réussir, et même si j'ai validé mon année ça me suffit pas, et ça fait un peu mal

    tu dois choisir des spécialisations/options pour l'année prochaine ? puis t'en fais pas, nous on sera là pour te soutenir en commentaires ;)

    tu peux toujours t'inscrire à la danse, il n'est pas trop tard (même si ça peut faire beaucoup dans ton edt) même si ça ne changera peut être pas ta façon d'aller vers les autres, ça pourra t'apporter que du bien :)

    bisous et passe de bonnes vacances !

    (tu me donnes envie d'écrire des articles)

      • Vendredi 28 Juin à 12:16

        Ah ça oui ! xD Mais complètement, genre je sais pas s'ils se disent que si on a pas fait prépa on était forcément en ST2A, 'fin je comprends pas pourquoi pour eux c'était évident qu'on connaisse tout du matos, quand ils ont débuté c'était pas inné pour eux non plus .-.

        Arf je suis désolée de l'apprendre, tu sais pourquoi ça te suffit pas ? Tu penses pouvoir faire autre chose à côté/d'autres études après ? (j'ai aucune idée du nombre minimum d'années requises à la fac, si c'est un master ou plus ou moins xD) 

        Non pas encore, je devrais choisir en fin de troisième année (pour la 4ème et 5ème année, y a trois branches : illustration/édition, animation, ou jeux vidéos) ! Haha t'es choue, merci beaucoup ;u;

        C'est vrai ! Je parle comme une fataliste ou une mamie mais, j'ai encore du temps devant moi ! Je sais pas si je pourrais caser ça dans mon emploi du temps, j'allais dire "à voir si c'est possible pendant les vacances" mais les écoles de danse aussi prennent des vacances xD En tout cas jvais y réfléchir, parce que yep, t'as raison !

        Mercii, à toi aussi <3

        (hann sérieux ? *-* bah écoute, go !!)

    2
    Vendredi 28 Juin à 13:19

    (salu jviens de me lever les fautes arrivent)

    déjà, jtiens à dire que je suis très contente que t'écrives ça, parce que déjà t'aurais pu l'écrire sur didi et ça aurait été peut-être moins "libérateur", pck moi et upi, pour autant qu'on t'écoutes, bah c'est pas pareil que de le mettre... en ligne quoi!! au moins tu sors ça de ta poitrine, puis ça te permet d'avoir des avis d'autres gens, comme oween etc (oween qui s'y connaît bien en story time il me semble, moi ça me manque tes racontages de vie oween, continue u_u)

    en vrai je vais pas trop écrire, juste que déjà, pour la première partie (la partie, uh, physique on va dire ??), je sais déjà à peu près comment ça s'est passé pour toi pck tu venais tout le temps nous le raconter sur discord, là c'est bien que t'en fasses un gros résumé comme ça, ça fait un peu bilan de fin d'année!! t'es très courageuse, et brave, ce que t'écris là - et ce que t'as vécu - ça a l'air et c'est très éprouvant, et puis pour moi (considérant, genre, mon âge et mon expérience on va dire), je sais pas comment t'as fait mais t'es toujours là et vivante et t'es toujours... bah toujours toi quoi !!!

     même pour la partie émotionnelle je sais pas vraiment comment t'aider, tu sais très bien que je suis nulle pour réconforter les gens, mais dis-toi que tu peux compenser les lacunes de ton passé maintenant ! regarde toi, t'as déjà réussie à te faire des potes, un groupe d'amis, même si c'était difficile au début, t'as réussi ! faut pas que "ton passé" (entre guillemet pck ça sonne très, genre, roman YA ou le mec a eu un passé difficile étou - là encore je dis pas qu'il était pas difficile, mais ça dramatise beaucoup xDD) empiètine sur ça, ça te rend plus fort disons, tu réussiras à être toi même avec les gens que t'aime, peut-être même qu'un jour t'amélioreras ta relation avec tonpère!!! t'es forte et tu peux le faire!!!

    hésite pas à refaire de ces articles, moi ça me plait, au pire si t'as peur que ça empiètine sur ton blog dessin tu peux réouvrir un blog racontage de vie, ou faire une rubrique story time ?? enfin bref, parle si t'en as envie, y'aura toujours des gens pour t'écouter u_u

    EDIT : jvoulais parler de la partie danse/chant aussi mais j'avais zappé xDDDDDDD hm, uh, bah peut-être que tu peux explorer ça toute seule ? genre, je sais déjà que t'as une chaîne youtube, où tu postes des chansons indépendantes (enfin, composées par toi quoi), mais peut-être que tu peux commencer à faire des covers pour te faire une petite place ? t'as une belle voix, je suis sûre que y'a plein de chansons qui t'iraient bien, et puis pleins de gens commencent comme ça!!

      • Vendredi 28 Juin à 14:31

        Sis, tu m'as fais pleuré un peu, t'es tellement mimi, genre, t'as beau dire que tu sais pas réconforter les gens, ça m'a beaucoup touchée et merci d'être là pour moi ;-; jsuis vraiment reconnaissante et c'est un message que jvais rajouter à mon dossier de screens "ego booster" pour quand je me sentirais mal xDDD C'est drôle comment tu dis que tu vas pas trop écrire et au final bah, si quand même xDD 

        Pour le coup c'est moi qui sait pas trop quoi dire à part que ça me fait grave plaisir, pis que je souris comme une débile et que mes rides sont certifiées by yumi, pis que bah merci de penser ça de moi xDDD (ptn on dirait les discours de mariage là)

        T'as grave raison pour le blog racontage de vie, j'y pensais depuis quelques temps, en vrai quand j'ai commencé sur ekla, ça m'aidait au quotidien de pouvoir partager pleins de trucs différents/de parler tout simplement, et pas forcément du dessin !

        Et merci pour les conseils/suggestions, j'en prend note, en plus j'avoue pour se faire une place, les covers c'est un bon truc, genre ma chanson "the narcissist pervert" elle a plus de 200 vues alors que les autres c'est 10/15 vues, et c'est pck les gens ont du chercher "narcissist pervert" pour se renseigner sur bah... Les pervers narcissiques, et ils sont tombées sur ma chanson xDD 

        Thanks sis for the love, ily and i'm proud of you too <3

      • Vendredi 28 Juin à 14:58

        rides certifiées par yumi, tkt quand je serais riche je rassemblerais tous les scientifiques du monde pour te créer un remède anti-âge u_u

        je sais pas quoi dire non plus xDDD jtm wsh change pas u_u pour le blog racontage de vie go, si tu veux moi et upi on peut t'aider pour le thème !!!

        je serais ta fan n°1 si tu te mets aux covers u_u 

        ily !!!

      • Vendredi 28 Juin à 20:00

        <3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :